Comment organiser son quotidien d’entrepreneur ?

Comment organiser son quotidien d’entrepreneur ?

Vous ressentez trop de pression ? Vous avez l’impression de trop vous disperser et de perdre en efficacité ? Vous rencontrez peut-être quelques difficultés à vous organiser au quotidien.

D’après une étude, 70% des entrepreneurs sont touchés par le stress.
La surcharge de travail est notamment la première source de stress pour 57% d’entre eux.
40% des entrepreneurs rencontrent des difficultés d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Mais rassurez-vous. il n’y pas de fatalité !
L’expérience des agitateurs d’INNOVAflow montre qu’une partie de ces difficultés est due à des soucis d’organisation.
Les résoudre peut donc grandement améliorer la qualité de vie et l’efficacité du travail d’un entrepreneur au quotidien.

Notre agitatrice Chloé Templier, spécialiste des outils collaboratif, a une solution : l’utilisation d’outils de gestion du travail comme Asana. Bien sûr, l’outil ne fait pas tout et il est également important de suivre une méthodologie pas à pas : la méthode GTD (Getting Things Done) créée par le consultant en productivité David Allen.

Cette méthode consiste à mettre de l’ordre dans son cerveau afin de libérer son esprit occupé par tant de choses à faire. En mettant en place cette méthode, vous allez enfin pouvoir focaliser votre attention sur les tâches à réaliser. En voici les grands principes.

 

1. Notez tout ce qui vous vient en tête

  • Libérez votre cerveau pour que rien ne se perde
  • Notez tout au fil de la journée, suite à des rencontres ou des échanges
  • Créez une sorte de “boîte fourre-tout” où vous pourrez noter toutes les idées et choses à faire qui vous viennent en tête.

 

2. Clarifiez et organisez votre to-do list

  • Videz votre “boîte “fourre-tout” régulièrement
  • Faites tout de suite les actions qui nécessitent moins de 2 minutes
  • Regroupez les actions que vous devez faire par projet ou par thématique
  • Définissez toujours la date d’échéance de chacune de vos actions pour mieux prioriser
  • Pour les éléments de votre boîte “fourre-tout” qui ne sont pas des actions, classez vos idées dans des listes par thématiques, pour les retrouver plus facilement

 

3. Priorisez votre travail en mettant en place des rituels

  • Définissez les objectifs et les tâches de la semaine en début de semaine
  • Chaque matin ou chaque soir, ajustez la to-do list du jour selon le temps disponible

Il ne vous reste plus qu’à travailler votre organisation d’entrepreneur au quotidien. Pour garder cette méthodologie en tête, n’hésitez pas à conserver cette infographie qui résume l’essentiel.

Infographie organisation entrepreneur

INNOVAflow : L’agilité innovante & le mentoring de vos projets

Comment réduire l’impact environnemental de votre site web ?

Comment réduire l’impact environnemental de votre site web ?

S’inscrire dans une démarche de sobriété numérique consiste à mettre en place des solutions pour limiter l’impact de nos usages du digital.

Plusieurs types d’actions sont possibles : bien choisir son matériel et ses logiciels, adopter des bonnes pratiques pour la création de son site web et pour sa communication, bien gérer la fin de vie de ses équipements.

Dans cet article, nous allons plus précisément parler des bonnes pratiques pour réduire l’impact environnemental de son site web.

 

Pourquoi un site web a-t-il un impact environnemental ?

 

Pour commencer, il faut bien avoir en tête qu’un site est accessible grâce à un serveur stocké dans un data center allumé 24h sur 24. Accéder à votre site consomme des ressources. Pour faire simple, plus le poids d’une page est important plus l’énergie consommée pour l’afficher sera importante. D’autres paramètres entrent également en jeu et nous y reviendrons.

Avec l’augmentation du nombre de sites web et de l’usage d’internet, l’impact environnemental du numérique ne cesse d’augmenter depuis plusieurs années.

Pour stopper cette spirale négative, il est temps de passer à l’action en mettant en place quelques bonnes pratiques.

Saviez-vous que l’essentiel de l’impact d’un site web est lié à la phase de conception ? Pour répondre à cette problématique, l’éco-conception web vise à rendre un site web moins gourmand en ressources.

 

Misez avant tout sur l’éco-conception de votre site web

 

Les impacts d’un site web sont avant tout liés à des fonctionnalités qui sont inutiles.  Le fondement de l’éco-conception est donc de réaliser un site sobre et efficace qui répond avant tout au besoin de votre persona. Exit donc le site qui est « joli » ou qui plaît à votre associé et à vos amis.

Un des principaux pièges est de vouloir suivre à tout prix les tendances car elles ne sont pas toujours fondées sur des besoins utilisateurs. Par exemple, saviez qu’un carrousel en page d’accueil est inutile ? En effet, des études statistiques montrent que le 2ème visuel n’est quasiment jamais cliqué.

De manière générale, gardez en tête que les graphistes n’ont pas toujours la vision des ergonomes et des marketeurs. Soyez donc vigilant sur le choix de votre thème et de vos templates lors de la création de votre site web. Optez pour les modèles les plus légers possibles. Si vous utilisez WordPress, il existe des thèmes éco-conçus.

 

Les 3 piliers d’un site web éco-conçu

 

Attention, on rentre un peu dans la technique 😊 Une démarche d’éco-conception de site web repose sur 3 piliers.

Les pages doivent être de faible complexité et pouvoir s’afficher sur un modèle ancien de téléphone. On parle de DOM, c’est-à-dire, pour simplifier, de la structure de la page HTML chargée par le navigateur. Plus la page est complexe, plus la taille de la DOM est conséquente.

Le poids d’une page doit être le plus optimisé possible sinon il faudra plus de RAM et de consommation de bandes passantes pour y accéder.

Enfin, le nombre de requêtes doit être réduit au minimum. Concrètement, plus la page fait appel à d’objets (images, typographie non native, vidéo) plus elle est lourde.

 

4 réflexes à adopter dès maintenant

 

On vous a perdu ?  Pas de panique, voici quelques réflexes concrets à mettre en place pour respecter au mieux ces trois piliers.

De manière générale, focalisez-vous sur ce qui est utile pour l’utilisateur. N’hésitez pas à supprimer les éléments n’ayant aucune valeur ajoutée: un visuel qui n’apporte rien, un carrousel (on insiste !), une google maps (les gens savent aller directement sur le site)…ou une animation flash (bon, normalement cette époque est révolue 😊).

Soyez particulièrement attentif lors de l’intégration de vidéos Youtube. Si vous copiez-collez leur code d’intégration, cela va générer plusieurs requêtes pour précharger la vidéo. Si la vidéo est vraiment indispensable, la meilleure pratique reste de mettre un visuel de capture de la vidéo. Le player sera ensuite chargé uniquement si l’internaute clique dessus. Mais peut-être qu’un simple podcast pourrait suffire après tout ?

Pensez à toujours optimiser le poids des médias avant l’intégration dans votre CMS. Redimensionnez l’image en regardant son utilisation la plus large sur le site et compressez l’image avant de l’ajouter au site (tiny png peut vous y aider).

Enfin, évitez l’infinite scroll. Aussi appelé « scroll infini », il consiste à présenter une grande liste de produits sur une seule et unique page. Les produits s’affichent au fur et mesure que le visiteur descend sur la page sans autre action de sa part. Cette technique, souvent utilisée sur les sites e-commerce, alourdit considérablement une page en chargeant plus de code HTML.

 

Une routine d’éco-conception de site web à mettre en place

 

Votre site et votre projet vont être amenés à évoluer dans le temps. Pour garder le réflexe de l’éco-conception web, vous pouvez mettre en place cette petite routine. Dès que vous pensez à une nouvelle fonctionnalité sur votre site web, posez-vous ces trois questions :
– sert-elle mes propres objectifs d’entreprise ?
– sert-elle mon audience ?
– existe-t-il des alternatives plus légères pour atteindre le même résultat ?

 

Pour aller plus loin dans la démarche de site web éco-responsable

 

L’éco-conception de site web doit être une priorité mais n’est pas l’unique solution pour réduire l’impact environnemental de votre site internet.

Le choix de l’hébergement permet de réduire l’impact d’un data center.
La mise en place d’une stratégie de content marketing fondée sur du contenu de qualité et durable s’inscrit également dans une démarche de sobriété numérique.

 

Des outils pour évaluer l’impact environnemental de votre site Web

 

Pour terminer, vous pouvez auditer l’impact environnemental de votre site web. Il existe de nombreux outils que notre agitateur et spécialiste de l’éco-conception web Sébastien Ruffer liste dans son article sur les outils pour évaluer l’impact environnemental de son site web.

Le service EcoIndex.fr est victime de son succès mais l’extension Green IT analysis fait parfaitement le job en attendant.

Alors prêt à passer à l’action ?

Du côté d’Innovaflow, les points d’amélioration sont identifiés et sont en cours de mise en place 😉

 

INNOVAflow : L’agilité innovante & le mentoring de vos projets

 

Entrepreneurs, adoptez 4 bonnes résolutions dès la rentrée

Entrepreneurs, adoptez 4 bonnes résolutions dès la rentrée

L’été est l’occasion de recharger les batteries et de revenir frais et motivé pour donner vie à ses projets. La reprise est l’occasion de mettre en place des changements concrets dans son quotidien avant de repartir de l’avant. Cet article vous présente des actions concrètes à mettre en place.


Offrez-vous des moments de déconnexion

Les outils numériques sont une belle opportunité pour développer votre activité. Mais il est important de savoir fixer des limites. Vous avez du mal à céder à la tentation d’aller plusieurs fois par jour sur Linkedin ? Vous répondez aux emails dans la minute ? Vous avez du mal à vous concentrer ?

Il est temps de prendre une résolution : vous offrir régulièrement des moments de déconnexion. Ces moments sont précieux pour prendre du recul, pour vérifier que votre projet correspond toujours à vos aspirations et pour respecter votre équilibre de vie.

Chez INNOVAflow, nous sommes adeptes des balades en nature pour nous offrir ces moments de déconnexion (influence de notre localisation peut être) !
C’est vrai que nous avons la chance d’avoir la montagne à nos côtés. Vous pouvez aussi vous offrir régulièrement un week-end pour changer d’air et faire une activité sportive douce pour vous aérer.


Cultivez votre optimisme

Être optimiste c’est bon pour la santé et pour votre business ! De nombreuses études le démontrent. Et rassurez-vous, ce n’est pas forcément une qualité innée. L’optimisme peut se travailler au quotidien que ce soit au travail ou dans sa vie personnelle. C’est même vivement conseillé de le faire !

La lecture d’ouvrage inspirant peut vous aider à vous ouvrir à ce sujet. Par exemple, vous pouvez vous lancer dans la lecture des quatre accords toltèques, le best-seller de Don Miguel Ruiz, qui est un livre plein d’optimisme. Pour passer à l’action rapidement et de manière durable, vous pouvez aussi faire appel à un coach en développement personnel.

A l’inverse, nous vous conseillons de fuir les médias qui font le buzz des mauvaises nouvelles et les personnes qui vous aspirent toute votre énergie avec leur pessimisme permanent.

Entourez-vous (enfin) des bonnes personnes

Entreprendre, c’est devoir faire face à de multiples tâches : trouver des financements, définir son marketing mix et surtout trouver des clients. Difficile de tout mener de front seul, non ? Vous risquez en plus de rapidement souffrir de la solitude de l’entrepreneur.

Vous avez donc tout intérêt à vous entourer de partenaires de confiance avec les compétences répondant à votre besoin afin d’augmenter vos chances de succès entrepreneurial. Vous pouvez par exemple vous entourer d’experts sur certains sujets et être accompagné de manière transverse sur votre projet (coucou on est là ! ?).

Chez INNOVAflow, notre principe est de nous entourer de multiples compétences complémentaires avec des personnes qui partagent les mêmes valeurs.

 

Changez d’organisation au quotidien

Avant de foncer (à nouveau) la tête dans le guidon, prenez le temps d’analyser votre quotidien. Avec votre prise de recul estivale, vous allez forcément trouver quelques pistes d’amélioration pour gagner du temps au quotidien. Si vous n’avez pas le temps de vous pencher sur la loi Murphy ou la loi de Taylor, voici quelques pistes concrètes ?

Commencez par faire le point sur vos routines d’entrepreneur. Elles sont en effet indispensables pour mieux vous organiser au quotidien. Sont-elles toujours adaptées ? Passez également en revue les outils que vous utilisez au quotidien, que ce soit pour votre prise de note, la gestion de votre planning ou encore votre comptabilité. N’hésitez pas aussi à déléguer voire supprimer certaines tâches qui sont devenues inutiles ou chronophage.

Le champ d’action étant vaste, cela peut valoir la peine de vous faire aider par des spécialistes sur le sujet de l’organisation et de la productivité.

Voilà, vous avez maintenant des pistes d’action concrètes pour repartir du bon pied dès cette rentrée. Et si vous avez besoin de partenaire de confiance pour votre projet entrepreneurial, n’hésitez pas à nous contacter !

INNOVAflow : L’agilité innovante & le mentoring de vos projets

GreenHosting : pourquoi utiliser un hébergement vert ?

GreenHosting : pourquoi utiliser un hébergement vert ?

La protection de notre environnement est aujourd’hui un enjeu majeur, et nous en sommes de plus en plus conscients. Certains ont tendance à penser qu’il vaut mieux envoyer des emails plutôt que de poster des lettres, pour ne pas gaspiller du papier et réduire la pollution.

Et si on vous disait que l’envoi d’emails a un impact direct sur l’environnement? Mais qu’il existe des solutions d’hébergement vert pour réduire la consommation d’énergie liée au stockage des données?

Simon Cardon, CEO de DIGITAL FOREST, et partenaire INNOVAflow, nous en dit plus…

 

Quelques chiffres sur l’impact du numérique

 

En effet, un e-mail avec une pièce jointe de 1 Mo émet environ 20 grammes d’équivalent carbone (eqCO2). Pour vous donner une idée, cela équivaut à la consommation électrique d’une ampoule de 60W allumée pendant environ 25 minutes. Dans le monde, 204 millions d’e-mails sont envoyés chaque minute

A l’heure où nos vies se digitalisent, l’usage annuel moyen d’internet pour un particulier représente l’équivalent de 14000 kms en voiture par an, il demeure indéniable d’en discerner les différents, et d’appliquer les bonnes pratiques pour limiter cet impact.

En 2020, si le numérique était un pays, il serait le 3ème plus pollueur du monde avec 4% des gaz à effet de serre soit 1,5 fois plus que l’aviation, ses vols et son industrie.

Ainsi, lors du calcul de l’impact du numérique sur l’environnement, 3 dimensions doivent être prises en compte :

  • les émissions de gaz à effet de serre,
  • l’épuisement des ressources naturelles (ressources abiotiques dont l’eau potable),
  • et la pollution globale

Le numérique, et sa croissance effrénée, a un impact direct sur l’environnement, qu’on se le dise !

 

Les Data Centers

 

INNOVflow GreenHosting data-center

L’une des principales sources de pollution digitale est la fabrication d’objets numériques tels que les téléphones portables et les ordinateurs car cela nécessite une exploitation intensive de matières premières, dont des métaux rares, et les terres rares. La durée de vie des appareils électroniques et leur recyclage ne sont pas encore assez optimisés pour leur permettre de durer plus longtemps ou d’être simplement recyclés.

La seconde source est directement liée aux infrastructures réseaux ainsi que les producteurs d’internet et les data centers qui permettent d’utiliser ses appareils. Des technologies telles qu’internet, le cloud et l’intelligence artificielle (IA) ont entraîné une croissance exponentielle de la quantité de données générées à l’échelle humaine.

Tous ces flux de données constituent ce que l’on appelle le BIG DATA.

En passant de 500 000 datacenters en 2012 à 8 millions en 2021, les impacts environnementaux de ses infrastructures augmentent proportionnellement par rapport à leurs nombres.

Le simple échange d’e-mails ou le stockage de nos données entraînera des coûts écologiques énormes.

Les centres de données du monde consomment plus d’énergie (416,2 TWh) que la consommation totale d’électricité au Royaume-Uni (300 TWh) et nécessite un système de refroidissement afin d’éviter la saturation et les maintenir en fonctionnement 24h/24 et 7j/7.

Le système de refroidissement d’un data center est responsable de près de 40% de sa consommation d’énergie. Il utilise aussi de l’eau bleu (potable) pour alimenter ces gigantesques climatiseurs. L’impact de ces centres sur l’environnement peut également provenir de la libération de produits utilisés dans les systèmes de refroidissement.

En guise d’exemple, sachez qu’une journée de télétravail d’un salarié (8h) équivaut en moyenne à* :

  • deux radiateurs de 600 W allumé pendant 8 heures,
  • 29 km parcourus en voiture,
  • une douche ou 9 pack d’eau de 6 litres,
  • 15 g de déchets électroniques

C’est tout l’enjeu de la sobriété numérique !

(*source GreenIT

 

Pourquoi Digital Forest ?

 

Internet est donc devenu un enjeu social et écologique majeur. Cette réalité ne peut être durable, et nous avons la responsabilité de reconsidérer cette consommation excessive de données et d’énergie.

INNOVAflow Greenhosting DIGITAL FOREST

C’est pourquoi nous avons mis en place Digital Forest, un projet social et citoyen visant à participer à la construction du réseau indépendant de demain : éthique et vertueux, local et indépendant, écologique et durable, Européen et souverain.

Une approche humaine, respectueuse de la planète et de ses habitants, et construisant une société positive, conviviale et collaborative.

Nous accompagnons la transformation sociale, sociétale et écologique des marques, des entreprises et des collectivités à travers des solutions digitales responsables & efficaces.

L’Alternative Cloud de Digital Forest s’articule autour de 3 piliers :

  • La sécurité : le respect de la vie privée et de l’intégrité. La sécurité des données personnelles repose sur la valeur des réseaux sociaux orientés vers les personnes.
  • Le local : c’est l’Indépendance qui s’oppose aux géants américains. C’est une garantie de souveraineté de service, liée à la protection des valeurs et des lois des citoyens européens.
  • Eco-responsabilité : c’est la responsabilité de chacun hier, aujourd’hui et dans les générations futures. Faire de votre mieux pour créer un digital alternatif plus responsable et durable. Nous travaillons chaque jour avec nos partenaires et clients pour développer des solutions qui réduisent l’empreinte environnementale du digital.

Notre data center principal et nos centres de stockage décentralisés sont 100 % alimentés en énergie renouvelable issue de barrage hydroélectrique situé dans les Alpes françaises.

Il est conforme au programme “Code de Conduct” : pour accompagner les opérateurs de data centers dans le suivi et l’amélioration de leur performance énergétique.

De plus, nous détenons le label Greenethiquette pour évaluer la responsabilité écologique des hébergeurs et gérer “l’amélioration continue” apportée au système du Client.

Notre centre de données génère de l’énergie renouvelable grâce à des panneaux photovoltaïques : l’énergie générée est supérieure à l’énergie consommée par le centre.

Cette particularité nous permet d’obtenir un CUE (efficacité utilisation carbone) négatif de -12,69 : c’est-à-dire une empreinte carbone négative lors de l’utilisation des infrastructures.

Nous utilisons des serveurs très basse consommation : par rapport aux serveurs équivalents standards avec les mêmes spécifications de stockage et de gestion de la bande passante, ils sont optimisés pour réduire la consommation d’énergie de 70%.

Nos serveurs peuvent fonctionner à des températures plus élevées que la plupart des serveurs sans réduire leurs performances pour limiter l’utilisation de systèmes de refroidissement énergivores.

Le Power Usage Effectiveness (PUE) de notre centre de données principal est <1,25. Le PUE consiste à mesurer l’efficacité d’utilisation de l’énergie qui alimente le data center. Il s’agit d’évaluer sur un an la quantité d’énergie totale consommée par le site, par rapport à la quantité d’énergie nécessaire au fonctionnement des équipements informatiques (Que représente réellement le PUE ? GreenIT). Précisons que la méthode de calcul influe sur le résultat.

La salle informatique adopte un procédé de “natural cooling”, par refroidissement à l’eau de la nappe phréatique. La technologie implique l’utilisation directe de la fraîcheur de la nappe phréatique, dont la température reste constante (13°C) tout au long de l’année pour refroidir les équipements. Cette installation, qui fonctionne de façon autonome, réduit considérablement la consommation d’énergie du centre de données.

 

Digital Forest est un hébergeur web alternatif, éthique, local et éco-responsable qui propose des solutions d’hébergement hautes performances (dédiées, mutualisées, streaming), solution emailing, Nom de domaine, Visio-conférence, et création de site web en ligne.

 

Pour en savoir +, nous vous invitons à consulter https://digitalforest.fr/

Simon CARDON

 

LIENS et SOURCES UTILES

 

 

INNOVAflow : L’agilité innovante & le mentoring de vos projets

 

Définir votre persona pour connaître votre client idéal

Définir votre persona pour connaître votre client idéal

Un persona est un avatar fictif de votre client idéal. La création du persona est une méthode pour illustrer le groupe de personnes que vous ciblez pour proposer vos services.  

Comme nous le verrons plus en détail dans cet article, plus la cible identifiée sera précise, plus vos actions marketing seront percutantes.

 

Pourquoi faire un persona ?

 

Pour développer le chiffre d’affaires de votre entreprise, votre première tentation pourrait être d’essayer de vendre à un maximum de monde. Après tout, plus la cible est large et plus vous avez une chance de vendre, non ? 

Hélas, l’équation n’est pas si simple. On dit souvent que parler à tout le monde c’est parler à personne. Il faut donc vous concentrer sur une communauté précise. Cela vous sera d’une grande aide, notamment pour éviter de vous disperser et diluer vos forces. 

En faisant l’étude de votre client idéal, vos messages seront beaucoup plus percutants et personnalisés. C’est une étape indispensable pour formuler clairement votre proposition de valeur. 

Vous trouverez plus facilement l’inspiration au moment d’écrire vos contenus, vos publicités ou de créer vos visuels. Vous saurez en effet à qui vous vous adresser ! 

Vos audiences, vos futurs clients, seront alors beaucoup plus sensibles à vos arguments et à vos convictions. 

 

Comment faire un persona ?

INNOVAflow pourquoi un persona?

Pour réaliser votre persona, il vous faut suivre une méthode pas à pas pour obtenir les informations essentielles sur lui, notamment : 

  • Son problème ou son désir profond en lien avec votre produit ou service  
  • Le contexte de son besoin 
  • Ses objectifs
  • Ses tendances de comportement
  • Ses caractéristiques principales (genre, âge…) 

Pour le réaliser, vous pouvez suivre ces étapes : 

  • Réaliser un questionnaire et éventuellement un guide d’entretien
  • Rassembler et analyser les données récoltées
  • Formaliser le persona sous forme de fiche, d’un profil-type 

Avant de réaliser votre questionnaire, réfléchissez bien aux informations que vous souhaitez collecter et à quoi vont servir les réponses. Donnez ensuite envie aux personnes de répondre à votre questionnaire en soignant l’introduction et en allant à l’essentiel. 

Pour le soumettre, vous pouvez aller sur des groupes ou des forums thématiques en lien avec votre activité. Vous pouvez aussi solliciter les personnes de votre réseau si elles sont dans votre cible pressentie. 

A ce stade, vous pouvez aussi utiliser les informations que vous avez sur vos clients actuels (si vous en avez) pour enrichir les données existantes. 

Une fois les informations récoltées et analysées, vous pourrez formaliser votre persona sous forme de fiche synthétique grâce à un template complet (disponible en vous inscrivant à la newsletter). Vous pouvez également vous faire votre propre modèle

 

Le cas INNOVAflow

 

On dit souvent que ce sont les cordonniers les plus mal chaussés ! Alors, nous avons décidé de partager avec vous 2 personae que nous avons construit pour vous donner des exemples concrets ! 
 
“Jean-Luc, l’ingénieur qui a besoin de suivre une méthode pas à pas

Jean-Luc  a des  compétences en gestion de projet,  il a des bons réflexes mais n’a pas forcément d’expérience de l’entrepreneuriat. Il est passé par un incubateur pour faire un pré-test. Il a avant tout besoin d’un cadre méthodologiqued’une “roadmap” et d’un apport d’expertises nécessaires au bon déroulement de chaque étape du projet. 
 
? INNOVAflow  vient en complément d’une équipe de bénévoles disponibles ponctuellement, et d’un chargé de mission qui ne peut pas être dans le quotidien de l’entrepreneur. Son parcours est personnalisable en fonction des tests déjà menés.  

“Ophélie, la ‘marketeuse’ qui a besoin de l’effet miroir pour appuyer sur le bouton”

INNOVAflow persona Ophélie

 

Ophélie s’est fait accompagner pour réaliser son business plan, pitch etc… Elle a pu obtenir des premiers financements et a maintenant besoin de rendre les choses concrètes ! Elle a une compréhension théorique mais des difficultés à rentrer dans l’action. Elle a su mettre en œuvre de gros projets dans ses expériences précédentes, mais ne se sent pas toujours à l’aise dans l’entrepreneuriat autonome. 

? Pour avancer, elle a avant tout besoin d’un effet miroir et d’être guidée pour passer à l’action. Elle a plus particulièrement besoin d’accompagnement pour se confronter au marché et structurer son go-to-market. Elle a aussi besoin d’être challengée sur les éléments fondamentaux : proposition de valeur et modèle économique. 

 

Voilà, vous savez maintenant l’essentiel sur le persona et vous êtes prêt à construire les vôtres. Et si vous avez besoin de guide pour vous aider dans le développement de votre projet innovant, n’hésitez pas à nous contacter !

 

INNOVAflow : L’agilité innovante & le mentoring de vos projets