Comment financer son projet entrepreneurial?

Comment financer son projet entrepreneurial?

Pour la plupart des entrepreneurs, la question du financement s’apparente beaucoup à  une épine dans le pieds : ce n’est pas très agréable mais on avance avec !

Pour éviter d’en faire une bête noire, INNOVAflow s’est rapproché d’un expert-comptable, Laurent Calbry (cabinet Retout & Associés) afin de l’intégrer à son parcours en 8 étapes.

Vous allez retrouver dans cet article quelques conseils bien utiles!

INNOVAflow-startup-financement

Pour faciliter l’obtention du financement de votre projet

Il existe plusieurs sources de financement possibles et certaines peuvent être complémentaires.

Avant tout, il faut établir un dossier de présentation répondant de façon synthétique à toutes (ou presque) les questions que pourraient se poser vos interlocuteurs :

  • Quels produits ou services je vends ?
  • A qui je le vends ?
  • A quel prix ?
  • A quelle fréquence mon produit ou service se renouvelle ?
  • Quel est la part de marché que je pourrais prendre ?
  • Qu’est ce qui différencie mon produit ou service de ceux de mes concurrents
  • Qui sont mes concurrents ?
  • Qui sont mes fournisseurs ?
  • Quelle communication faire ?
  • De quoi ai-je besoin pour commencer (investissements matériels, main d’œuvre …) ?
  • Combien je peux apporter en cash ?
  • Quel statut juridique ?
  • Quel statut social ?

Une fois que nous avons répondu de manière qualitative et quantitative à chaque question, nous pouvons mettre en forme un Business Plan sous forme de rapport avec une partie écrite et une partie chiffrée, les deux étant liées et indissociables.

Dès lors, avec ce business plan, nous pouvons déterminer le montant du financement dont l’entreprise a besoin puis rechercher les financements nécessaires pour établir le projet.

En fonction du type d’entreprise et de ce qu’il y a à financer, le parcours peut être différent.

INNOVAflow-startup-financement

Les principales sources de financement

  • Votre banque, surtout pour la partie matérielle
  • Les prêts d’honneur (France initiative, France Active, Adie, et Réseau Entreprendre) en fonction de leur propre critère
  • Le ‘Crowfunding’ ou ‘Crowlending’ en passant par des plateformes comme Kocoriko, Ulule par exemple (il existe plusieurs plateformes plus ou moins spécialisées, avec ou sans contrepartie).
  • La ‘Love money’, vos proches qui souhaitent vous soutenir dans votre création
  • Les levées de fonds, pour aller chercher de plus grosses sommes (souvent dans le cadre d’un rachat d’une entreprise ou dans le développement de celle-ci)
  • les concours, appels à projet : vous avez la possibilité de candidater pour obtenir une bourse, pour chacun il s’agit de monter un dossier et de faire un pitch devant un comité. C’est un dispositif gratuit, mais très chronophage : choisissez bien ! Il existe différentes thématiques : entreprendre au féminin (InitiativeOféminin), ou dédiées aux projets responsables par exemple
  • L’introduction en bourse

Il est possible de faire garantir son prêt par la Banque Pour l’Investissement (BPI) ou par France Active voire la SIAGI ; ce qui limitera votre caution personnelle.

Il est également possible de tester son projet dans une couveuse d’entreprise. Il en existe quasiment dans chaque ville.

On peut également solliciter le portage salarial. Certaines structures de portage sont spécialisées dans des secteurs et d’autres sont sous forme de coopérative (AXALP par exemple).

Pour finir…

En conclusion, établir son Business Plan peut être long et fastidieux, mais nécessaire pour sécuriser son lancement : on ne perd jamais son temps à travailler l’amont de son projet entrepreneurial!

Compte tenus des enjeux, il est fortement recommandé de se faire accompagner pour ces dispositifs

C’est un investissement de départ qui sera très vite rentabilisé par un démarrage plus rapide puisque vous aurez tout de suite la bonne cible avec le bon produit et au bon prix.

 

INNOVAflow : L’agilité innovante & le mentoring de vos projets